Création et soutien artistique
Diaporama

Le deuil du Tigre, nouveau polar de Michel Dréan

C’est le printemps, et les nouveautés foisonnent chez Chemin Faisant. Avec pas moins de quatre parutions arrivées cette semaine, ça bouchonne un peu sur le site pour toutes vous les présenter. Alors on y va tout doucement… En même temps, cela a toujours été notre philosophie.
Si vous suivez bien l’actualité des Échos de Chemin faisant, la semaine dernière, nous avions mis en ligne une auto-interview d’Isabelle Serve à l’occasion de la parution de son premier roman qui est aussi le 5e opus de la collection Ploemeurtres.
Aujourd’hui, c’est au tour de Michel Dréan de se plier au jeu des 3 questions… Avec Le deuil du Tigre, notre serial writer nous plonge dans l’univers des tueurs en série… Âmes sensibles s’abstenir !

***
Non à la routine…

couv le deuil du tigre 12x18 (2)

4 couv le deuil du tigre 12x18 (2)Michel, Le deuil du Tigre est ton tout dernier roman publié par Chemin Faisant. Au sein de l’association, on attendait tous une suite des enquêtes de Vincent Terrach. Et non ! Tu nous emmènes dans un univers tout à fait différent. Que se passe-t-il ? Vous êtes brouillés Vincent Terrach et toi ?
Non, absolument pas, mais vu ce que je lui fais subir, il avait besoin d’un peu de vacances. Et moi aussi d’ailleurs. Plus sérieusement, le problème avec un personnage récurrent, c’est l’essoufflement. À trop vouloir tirer sur la ficelle, on risque de tomber dans une certaine routine et de ne pas réussir à se renouveler. Donc il est important de garder le plaisir de l’écriture et de passer à autre chose pour mieux revenir. Cela a d’ailleurs également été le cas avec La rupture d’Anne et Brice. Mais pas d’inquiétude pour tous les aficionados de Terrach, sa prochaine aventure est en cours d’écriture et devrait être prête pour 2017.

Le deuil du Tigre est une histoire très sombre, la traque d’un tueur en série. C’est un thème maintes et maintes fois abordé en littérature. Pourquoi avoir voulu t’y plonger toi aussi ?
Une sorte de pari, je désirais m’attaquer moi aussi à ce sujet traité un nombre incalculable de fois en essayant d’avoir un autre angle de vue. Dans Le deuil du Tigre, parallèlement à l’enquête, on suit la genèse du tueur en série. Son parcours, quels événements ont transformé un gamin, qui ne demandait rien à personne, en monstre psychopathe. Et puis cela reste un sujet fascinant qui passionne les foules (et j’espère bien les lecteurs !). Allez savoir pourquoi !

En dehors de ce nouveau roman, tu restes très actif sur le site communautaire short-edition.com. Cela veut-il dire qu’on peut s’attendre prochainement à la publication d’un nouveau recueil de nouvelles signé Michel Dréan ?
Effectivement,  je pense qu’il y aurait matière très prochainement à sortir un recueil, mais chaque chose en son temps. La nouvelle est un exercice à part entière, une respiration bienvenue pendant que se poursuit l’écriture d’un roman. Tant que l’inspiration est là, pourquoi s’en priver ? Le site de Short est une vitrine formidable sur ce genre un peu boudé, il est vrai, par le monde de l’édition en France. C’est aussi un outil de communication et de rencontres littéraires très efficace. D’ailleurs certains nouveaux membres de Chemin Faisant sont issus de la communauté short-edition.

A lire aussi : Le deuil du Tigre, lu par Patrick Barbier.