Création et soutien artistique
Diaporama

COUSIN Olivier

Cousin Olivier

Cousin Olivier

Olivier Cousin est né en 1972 dans le nord du Finistère, où il vit et enseigne le français. Il y fait beaucoup d’autres choses, et ailleurs aussi parfois car il aime voyager.

Lire les aventures du Club des Cinq et jouer aux Playmobil ont sans doute contribué à lui donner envie de devenir romancier. Depuis, il s’est découvert une foule d’auteurs préférés, dont (pour ne donner que quelques exemples) Jean Giono, Marcel Aymé, Georges Simenon, Franz Bartelt et pas mal de romanciers britanniques. Il lit aussi des poèmes tous les jours. Depuis son premier roman en 2003, L’Ombre des tableaux, il a publié une quinzaine de livres chez quelques éditeurs courageux : romans, nouvelles, poésie, textes pour enfants. Lorsqu’il écrit un roman ou un poème, le travail consiste toujours à se laisser surprendre : voir à la fois où il va mener les mots et où les mots vont, inévitablement à leur tour, le mener. Il ne sait pas trop pourquoi il écrit ; en revanche il sait pourquoi il ne chante pas, pourquoi il ne démonte pas de moteurs ou pourquoi il ne nourrit pas de reptiles : un peu une affaire de plaisir et de savoir-faire, sans doute.

Sa bibliographie :

Dans nos vies à bascule, nouvelles.

Dans nos vies à bascule, nouvelles.

Les Vieux Fantômes de Tristan Trassire, par Olivier Cousin.

Les Vieux Fantômes de Tristan Trassire, par Olivier Cousin.

Chez Chemin Faisant :

Les Vieux Fantômes de Tristan Trassire,  septembre 2015. Retrouvez son interview en page Actualités.

Dans nos vies à bascule, nouvelles, mai 2013.

– « Une vieille bobine » dans le recueil collectif Sur le film du rasoir, 2009 (11 nouvelles noires sur le thème du cinéma en Bretagne).

Chez d’autres éditeurs

Romans :

Les Enchaînés de Landouzan, 2009, Liv’ Éditions.

Mort au silo, 2006, éditions Nykta.

Les Muets de Trécorbier, 2005, Liv’ Éditions.

L’Ombre des tableaux, 2003, Liv’ Éditions.

Poèmes :

La nuit, sans triche, 2015, La Porte.

La Hache de sable et autres poèmes, 2015, La Part Commune.

Fragments du journal d’Orphée suivi de La musique n’adoucit pas les peurs, 2014, Kutkha éditions.

Étranges estrans, 2013, Les Armoricaines éditions.

77 poèmes et des poussières, 2012, éditions La Part Commune.

Drôle de bestiaire du dictionnaire, 2011, éditions Label LN, textes illustrés pour enfants.

Réjouissances d’hiver de A à Z, 2010, Les Armoricaines éditions.

Sous un ciel sans paupière, 2010, éditions La Part Commune. Prix Camille Le Mercier d’Erm Poésie 2011 de l’Association des écrivains bretons.

Drôle de bestiaire de la mer, 2006, éditions Label LN, textes illustrés pour enfants.

Puiser aux mondes, 2006, L’étagère étanche.

Livres d’artiste :

Derrière les portes du Ponant, poème avec peinture d’André Jolivet, 2015, Voltije éditions.

Douce garce, poèmes avec des peintures de Michel Remaud, 2014, Izella éditions.

La Lune pour six écus, poèmes sur des eaux-fortes de Jean-Yves André, 2011.

Même les amers sont fragiles (Fragments des carnets de Marjorie C.), prose avec des photographies de Jean-Pierre Blaise, 2011.

Rêves de pierre, poèmes sur des estampes de Jean-Pierre Blaise, livre d’artiste 2007 ; édition augmentée chez Label LN, 2008.

Traduction de l’anglais :

A Poem Decides / C’est le poème qui décide de Roy Eales, 2013, Blackbird-Pawel Editions (avec Paol Keineg)

On A Road To No End / Sur un route sans fin de Roy Eales, 2008, Blackbird-Pawel Editions

A également co-dirigé l’anthologie En Bretagne ici et là… 40 lieux 40 auteurs, 2008, éditions Keltia Graphic, et dirigé sa suite, l’anthologie Regards sur la Bretagne, 40 auteurs, 40 lieux, 2011, éditions des Montagnes Noires.

 

Contact :

Son site web : http://oliviercousin.blogspot.com

Contacter Olivier Cousin : cousin-o[@]orange.fr