Création et soutien artistique
Diaporama

Auteurs

LE BERRE Marie-Laure

Marie-Laure Le Berre vit dans le Finistère, à Moëlan-sur-Mer. Professeure de lettres classiques, docteur en étude latine de la Sorbonne (spécialisée dans la comédie latine au siècle des Scipion, IIe siècle avant J.-C),  elle enseigne le latin, le grec ancien et la littérature. Entrée dans l’aventure Chemin Faisant grâce à une amie qu’elle remercie vivement, elle publie son premier livre, Lover Boy, l’histoire d’un chat bizarre et loucheur.

Interview :

— Comment êtes-vous devenu auteur ? Comment vous est venue l’envie d’écrire ?
C’est d’abord mon parcours universitaire. Après avoir écrit des pages très sérieuses, j’ai tenté l’écriture plus légère, si cela se dit. J’ai aussi été sollicitée pour un concours. J’y ai participé, j’ai eu la chance d’être publiée dans l’ouvrage collectif, j’ai alors continué. Pour Lover Boy, c’est le jour où j’ai adopté un gros chat blanc aux yeux loucheurs et le soir d’une galette des rois en famille.

— Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Absolument tout. La vie, ses couleurs, ses mouvements, la ville comme la nature, les situations cocasses, banales, attendrissantes. Il suffit d’être attentif. […]

— Avez-vous des projets en cours ? Quels sont-ils ?
Un recueil de poèmes intitulé Ligne cherche un éditeur. J’ai un roman adulte en relecture. J’ai commencé un roman historique pour ado, je pense à un autre roman sur une héroïne antique. Enfin, j’ai des idées plus concrètes pour une autre aventure de Lover Boy.

— Citez 3 mots décrivant l’auteur que vous êtes, ou que vous aspirez à être.
« Poésie », « sensibilité », « introspection ». J’aimerais plus de force à mon écriture, quelque chose qui, comme dit G. Flaubert, dirait tout par la seule force du style. J’aimerais aussi écrire des blancs à la manière de Marguerite Duras. C’est un bien grand défi !

— Et 3 mots décrivant vos livres ?
Le mot « pensée » au sens étymologique qui veut dire d’abord « peser ». Je pèse chaque mot, un mot s’impose de lui-même ou bien il faut le chercher, parfois longtemps, et ensuite le peser pour voir s’il va bien ; « poésie » dans tous ses sens, ce qui inclut la musique. Donc « pensée », « poésie », « musique ».

— Que voulez-vous partager avec vos lecteurs ?

Le plaisir de lire, celui de rêver, de revenir à l’enfance ou d’aller ailleurs grâce aux mots.


Lover BoySa bibliographie 

Lover Boy, éditions Chemin Faisant, novembre 2016.

— Un article scientifique dans la revue Vita Latina, 2007.

— Une nouvelle éditée à la suite d’un concours littéraire Vega, chez Jacques Flamant Editions, 2015.

 

Contact :

Marie-Laure Le Berre est disponible pour des dédicaces en librairies, rencontres en médiathèque…

Contacter Marie-Laure Le Berre : menandre[@]wanadoo.fr

BACK Jean-Marie, ou le Bobleur

JM-BackJean-Marie Back écrit, conte, illustre, sculpte… Artiste pluridisciplinaire, il joue avec les mots comme avec les matières ou les couleurs, dans son univers de prédilection : l’imaginaire des contes et légendes. S’il écrit depuis qu’il est tout jeune, c’est la rencontre avec Chemin Faisant qui a provoqué le déclic de l’aventure du livre et de l’édition. Une rencontre qui s’est faite lors d’une réunion avec l’association Les Dolmens du possible, et qui s’est concrétisée grâce aux affinités qui n’ont pas manqué de se nouer. Grand rêveur lâchant volontiers la bride à son imaginaire, il invite ses lecteurs et ses auditeurs à des voyages chaque fois imprévisibles où les mots d’esprits se mêlent aux notes d’humour. Ce n’est pas lui qui décide de ce qu’il écrit, mais ses mots qui prennent le pouvoir et le conduisent là où ils l’ont décidé, le plus souvent vers des mondes meilleurs. Membre de l’association Brocélia, soutenant le conte et toutes les formes de création artistique, ce Finistérien a pris comme nom de conteur le pseudonyme de Jean-Marie le bobleur, selon le terme utilisé autrefois dans le berceau celtique. Sa première publication, Du vent dans les étoiles, est le livre de son spectacle produit au sein de Brocélia. Il s’est aussi associé à Maurane Back pour la série des BigoulicLes bigoûts d’un ne sont pas les bigoûts de l’autre et Le Zerbeuh. Sa dernière parution date de 2016 : La Route du Blues, un roman d’aventure sur trame musicale. Il répond avec plaisir aux invitations de dédicace sur les salons du livre, en librairie et en médiathèque.

Couverture-Bigoulic-2 Sa bibliographie 

– Du vent dans les étoiles.

Bigoulic Tome 1 : Les bigoûts d’un ne sont pas les bigoûts de l’autre. Editions Chemin Faisant, février 2014.

– Bigoulic Tome 2 : Le Zerbeuh. Editions Chemin Faisant, octobre 2014.

– La Route du Blues.

 

Contact :

Sa page Facebook : Jean-Marie Back sur Facebook

Contacter Jean-Marie Back : bobleur[@]orange.fr

BARBIER Patrick, ou Elietnoss

patrick Mont St Michel 1 (2)Patrick Barbier est libraire à Fouesnant. Les livres, c’est donc son rayon. Mais il lui aura fallu le déclic pour tenter l’aventure de l’édition. « J’ai toujours écrit et j’ai toujours jeté… Ça ne me satisfaisait pas. Puis Internet et les forums de discussion ont pointé le bout de leur nez et j’ai fait mes premières armes sur celui du journal Libération. J’ai commencé à garder ce que j’écrivais. Puis un ami m’a indiqué l’existence d’un site consacré aux nouvelles et qui organisait des concours : Short Edition. J’y ai écrit une centaine d’histoires. » La suite ? Ce même ami, Michel Dréan, le présente à Eric Nedjar, président de l’association Chemin Faisant. L’aventure éditoriale peut alors commencer… (Lire l’aventure vue par Michel Dréan en page Actualités).

L’inspiration lui vient de ce qui l’entoure, mais aussi des auteurs et des genres qui le fascinent en tant que lecteur : SF, polar, fantasy, romanesque, humour, western, horreur…. Des genres aussi éclectiques que ses références parmi les grands auteurs : Frédéric Dard/San-Antonio, Joe R. Lansdale, Daniel Pennac, Dennis Lehane et J. R. R. Tolkien. Son aspiration en tant qu’auteur ? Faire passer l’émotion, « du rire aux larmes en passant par la colère et la révolte. » Et quand une amie lui écrit : « Je ne sais pas comment tu fais pour que tes mots me bouleversent autant », c’est sans aucun doute le plus beau des compliments qu’on puisse lui adresser.

Chez Chemin Faisant, il a édité un recueil de nouvelles : « En frôlant la nuit ». Il est aussi l’auteur aux éditions La Gidouille de la nouvelle « Bête à chagrin », tous les deux en 2015. En projet, un deuxième recueil de nouvelles en 2016 et le défi d’écrire un roman.
couv en frolant la nuit site (2) Sa bibliographie 

— « Le bruit de fond de l’univers« , éditions Chemin Faisant, 2016.

— « En frôlant la nuit », éditions Chemin Faisant, 2015.

— « Bête à chagrin » (une nouvelle publiée), éditions La Gidouille, 2015.

 

Contact :

Sa page Facebook : Patrick Barbier sur Facebook

Contacter Patrick Barbier : p.barbier400[@]laposte.net

 

THOMASSAINT Jacques

 

Jacques Thomassaint

Jacques Thomassaint (16/06/1942 — 06/03/2013)

Né en 1942 pendant que l’aviation anglaise déversait bombes ou parachutistes au-dessus des collines aux lisières du Perche et de la Beauce. Entre quelques ballots de paille salvateurs, Jacques Thomassaint rêve de devenir pilote d’avion. Il sera instituteur puis rééducateur, ce qui ne l’empêchera pas de naviguer de la Bretagne à la Corse sur un catamaran de sa fabrication.

Il a ensuite posé son sac en Bretagne, au ras de l’estran, les pieds dans la vase et les yeux sur l’horizon vers l’ouest. Il a publié 43 ouvrages : de la poésie, mais aussi des romans, des recueils de nouvelles, des pamphlets, des romans pour la jeunesse et des textes pour le théâtre. Il a animé pendant près de dix ans un atelier d’écriture et participé à des rencontres en milieu scolaire. La diversité de son écriture échappe à toute catégorisation, depuis le lyrisme assumé de certains textes poétiques jusqu’aux romans « déjantés » en passant par des nouvelles où la solitude humaine est la thématique dominante.

Sa bibliographie :

Poésie

  1. Vietnam vaincra (autoédition), 1970, épuisé.
  2. Comparution (Millas-Martin), 1971, épuisé.
  3. Les choses imminentes (formes et langa), 1977.
  4. La septième face du dé (Arkam), 1994.
  5. Mon chat est un drôle de zèbre (Soc et Foc), 2004.
  6. Porz Loeiz blues (autoédition), 2006.
  7. Là-bas, peut-être (L’autre rive. Lorient), 2007, épuisé.
  8. Trois rebelles d’autres rivages (L’autre rive), 2008, épuisé.
  9. Il y avait un homme, (Poètes de l’amitié), Prix poésie de la ville de Dijon, 2007.
  10. Nous voici aux portes du vent (les joueurs d’astres),  2010.
  11. Ar garediged, (cynthia3000), 2010.
  12. Parallèles de la colère, (Ed. Jacques Flament), 2013.
  13. Les gens polis ne font pas la guerre à autrui, (Editions Soc et Foc,) 2014.

Nouvelles

  1. La guerre sera jolie (Complicités), 1995,  épuisé.
  2. Ici et là-bas (Mutine), 2002.
  3. De Margot à Titouan (autoédition), 2003.
  4. Ça va pas être Noël tous les jours (Findakly), 2005.
  5. Bar des sables (Chemin faisant),2009, Réédition 2012.
  6. Aller simple (le Petit Pavé),  2010.
  7. Haum (Chemin faisant), 2010.
  8. Ces messieurs de la famille (Chemin faisant), 2011.

Romans :

  1. Le triporteur de l’apocalypse, (L’embarcadère), 2003, épuisé.
  2. En attendant la canicule, (Mutine), 2004.
  3. Une journée de chien. (Chemin faisant), 2006.
  4. Opération Minahouet. (Chemin faisant),  2008.
  5. L’hiver sera rude, (Mutine), 2010.
  6. La résurrection de l’escargot, (Kirographaires), 2012.
  7. Mangelivres et la prairie, (Chemin faisant), 2015.

Textes jeunesse :

  1. Contes des bas-buissons, (Vague à l’âme), 1989, épuisé.
  2. Une libellule ça trompe énormément, (Vague à l’âme), 1990, épuisé.
  3. Contes à lire en mangeant des pois chiches, (Vague à l’âme), 1993, épuisé.
  4. Rendez-vous avec l’Ankou, Roman (Liv’ éditions), 1999.
  5. Gwen et les occupants, Roman (Liv’ éditions), 2000.
  6. Le clandestin de Port-Louis (L’harmattan), 2003.
  7. Le voyage à Perros, (Le Petit Pavé), 2004.
  8. Des pucerons sur les rhododendrons, (Rue nantaise), 2012.

Pamphlets et contes satiriques :

  1. Alpha-blanc-casse, (Mutine), 1999.
  2. Le grand jeu des chaises, (Mutine), 2005.
  3. Errances marcusiennes en France électorale, (Mutine), 2008.

Théâtre :

  1. Le dernier été de Jeanne, (La main qui raconte), 2007.
  2. Marchands de sable, (Rue Nantaise. Rennes), 2011.

Essai :

  1. Conte et (ré) éducation, (Chronique Sociale), 1991, épuisé.
  2. L’Ankou, un passeur d’âmes, (Chemin Faisant), 2012.

 

Revue de presse :

hommage Eve Lerner001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ouest france mars 2013001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un site web pour retrouver son univers : thomassaint.over-blog.com

 

 

GUERRA Rodolphe

Rodolphe GuerraRodolphe Guerra est auteur de plusieurs livres aux univers grinçants et décapants. Il est né le 20 juin 1971, près de Rouen. Professeur de français après avoir été cancre, il était naturel qu’il fît sienne cette devise rabelaisienne : « Mieux est de ris que de larmes écrire » !

Ses sujets ou thèmes de prédilection ? Humour, scepticisme et véganisme. Voilà qui suscite déjà l’intérêt… Auteur de plusieurs livres : Le Cachet de la poste faisant foi (Point de fuite, 2003, co-écrit avec Laurent Anne), Une Once d’impondérables (éditions du tremplin, 2006, contes et nouvelles) et Et Patati et Potentats ! (éditions Chemin Faisant), il a dans ses tiroirs, en attente d’éditeur, un récit graphique et un roman de science-fiction. Son auteur favori : Cavanna, pas étonnant donc que l’humour prenne une grande place dans son écriture. Et bien sûr, comme tout auteur, ce qu’il souhaite, c’est que ses livres soient lus et offrent un bon moment de divertissement, comme pour l’un de ses amis, « très peu lecteur, qui termine mon premier roman, assez court. Verdict : Sympa ! J’ai eu l’impression de passer deux heures avec un copain ! »

Pourquoi Chemin Faisant ? Tout simplement pour le bon contact qu’il a eu avec le président de l’association, Eric Nedjar.

Et Patati et Potentats   Sa bibliographie :

  • Le Cachet de la poste faisant foi (Point de fuite, 2003, co-écrit avec Laurent Anne),
  • Une Once d’impondérables (Editions du tremplin, 2006, contes et nouvelles,
  • Et Patati et Potentats ! (éditions Chemin Faisant)

 

Contact :

Son site web : eccoguerra.jimdo.com

Contacter Rodolphe Guerra : Toutes les coordonnées sont sur son site.

articleguerra

Blanchard Christian

Christian BlanchardChristian Blanchard fait partie de ces personnalités littéraires que l’on croise très régulièrement sur les salons du livre. Sa plume est noire, piquante, à a double tranchant : elle triture l’humain dans ce qu’il a de plus sombre, mais aussi de plus grotesque. Car Christian est auteur de romans noirs et de pamphlets. Des intrigues où le but « n’est pas de chercher à découvrir in fine le coupable (le méchant), mais surtout de savoir pourquoi il l’est devenu. » Côté pamphlets, « il suffit de regarder les gens. L’inspiration, dans ce cas, est inépuisable. » Auteur prolixe, avec quelque 25 livres, il s’est consacré « presque par hasard » à l’écriture en 2003, durant la canicule, avec son premier roman La mort des sens (aux éditions du Barbu, aujourd’hui disparues). Il s’est ensuite pris au jeu, jusqu’à en faire son métier. Des romans dans lesquels il se laisse lui-même prendre, au gré de son inspiration : « Je connais la fin mais pas forcément la chute de l’histoire avant de commencer. »

Ce qui le caractérise ? La passion, la rigueur, un univers noir, psychotique et prenant, et aussi l’humour. « J’aime quand les lecteurs me parlent de mes livres avec leur propre regard qui est souvent différent du mien. » Et il apprécie particulièrement « quand des lectrices me disent qu’elles ont passé la nuit en compagnie de l’un de mes livres… »

L’association Chemin Faisant, il l’a connue il y a déjà 10 ans, sur un salon du livre. Il l’a choisie comme éditeur pour deux de ses textes : La salamandre de Kerpape (2014) et 12 crimes sur ordonnance (collectif, 2015)

Christian Blanchard dédicace partout où on l’appelle et intervient volontiers auprès du public.

 

Ploemeurtre
Sa bibliographie :

  • Les éditions du Palémon : Parasite (2012) ; Les loups gris (2013), Curricilum vitae (2013) ; Pulsions salines (2014) ; L’immortelle qui pleurait les morts (2015).
  • Les éditions Chemin faisant : La salamandre de Kerpape (2014) ; 12 crimes sur ordonnance (collectif, 2015), Les orpailleurs de la fosse (2016).
  • Les Éditions du Barbu (éditeur qui a cessé son activité en 2010) : La mort des sens (2004), Incendies (2004), La double O (2005), Le chemin de souffrance (2006), Résiliences (2006), Chairs amis (2007), Le théorème du singe (2008), La triade du bourreau (2009), Barbelés (2010)
  • En autoédition, collection Pamphlet : Que les gens sont laids (2007), On nous prend pour des cons (2008), Les vieux sont chiants Tome 1 (2009), Jamais content le pépére (2010), Les jeunes sont cons (2011), Une télé de chiotte (2012), Les vieux sont chiants Tome 2 (2013), Ça m’énerve ! (2014), Je suis un homme au foyer (2015)

 

Contact :

annonce OF   article ouest france 4 octrobre 2014 Son site web : www.christianblanchard.fr

Contacter Christian Blanchard : Toutes les coordonnées sont sur son site.

Mail : cblanchard29[@]orange.fr

SERVE Isabelle

Isabelle ServeIsabelle Serve fait partie des auteurs du recueil de nouvelles policières 12 Crimes sur ordonnance, dans la collection Plœmeurtres. Journaliste de profession, elle écrit depuis toujours « pour éviter de basculer dans la folie, voire la folie meurtrière ! », s’amuse-t-elle à dire. Une ambiguïté avec laquelle elle joue… On lui a dit un jour que sa nouvelle dans Plœmeurtres lui ressemblait : « à la fois drôle, émouvante et un peu flippante ! », raconte-t-elle.

Elle puise son inspiration au gré de ses humeurs, légère ou sombre, étant tour à tour « à fleur de peau et en peau de chagrin ». Inspirée par les auteurs anglo-saxons et le roman noir, elle est une grande fan d’Edgar Allan Poe, de Bram Stocker ou de Mary Shelley. Les sujets qu’elle évoque lui tiennent très à cœur : elle aime provoquer des réactions, des sensations et, elle l’espère, des réflexions.

Isabelle Serve dédicace volontiers en librairie, sur demande, dans toute la France.

PloemeurtreSa bibliographie :

– Une nouvelle dans 12 Crimes sur ordonnance, collection Ploemeurtre, éditions Chemin Faisant, 2015.
De faux lendemains, 2016.

 

Contact :

– Suivre l’actualité de Isabelle Serve sur Facebook : Isabelle Serve

– Contacter Isabelle Serve via la maison d’édition : ed.cheminfaisant[@]gmail.com

COUSIN Olivier

Cousin Olivier

Cousin Olivier

Olivier Cousin est né en 1972 dans le nord du Finistère, où il vit et enseigne le français. Il y fait beaucoup d’autres choses, et ailleurs aussi parfois car il aime voyager.

Lire les aventures du Club des Cinq et jouer aux Playmobil ont sans doute contribué à lui donner envie de devenir romancier. Depuis, il s’est découvert une foule d’auteurs préférés, dont (pour ne donner que quelques exemples) Jean Giono, Marcel Aymé, Georges Simenon, Franz Bartelt et pas mal de romanciers britanniques. Il lit aussi des poèmes tous les jours. Depuis son premier roman en 2003, L’Ombre des tableaux, il a publié une quinzaine de livres chez quelques éditeurs courageux : romans, nouvelles, poésie, textes pour enfants. Lorsqu’il écrit un roman ou un poème, le travail consiste toujours à se laisser surprendre : voir à la fois où il va mener les mots et où les mots vont, inévitablement à leur tour, le mener. Il ne sait pas trop pourquoi il écrit ; en revanche il sait pourquoi il ne chante pas, pourquoi il ne démonte pas de moteurs ou pourquoi il ne nourrit pas de reptiles : un peu une affaire de plaisir et de savoir-faire, sans doute.

Sa bibliographie :

Dans nos vies à bascule, nouvelles.

Dans nos vies à bascule, nouvelles.

Les Vieux Fantômes de Tristan Trassire, par Olivier Cousin.

Les Vieux Fantômes de Tristan Trassire, par Olivier Cousin.

Chez Chemin Faisant :

Les Vieux Fantômes de Tristan Trassire,  septembre 2015. Retrouvez son interview en page Actualités.

Dans nos vies à bascule, nouvelles, mai 2013.

– « Une vieille bobine » dans le recueil collectif Sur le film du rasoir, 2009 (11 nouvelles noires sur le thème du cinéma en Bretagne).

Chez d’autres éditeurs

Romans :

Les Enchaînés de Landouzan, 2009, Liv’ Éditions.

Mort au silo, 2006, éditions Nykta.

Les Muets de Trécorbier, 2005, Liv’ Éditions.

L’Ombre des tableaux, 2003, Liv’ Éditions.

Poèmes :

La nuit, sans triche, 2015, La Porte.

La Hache de sable et autres poèmes, 2015, La Part Commune.

Fragments du journal d’Orphée suivi de La musique n’adoucit pas les peurs, 2014, Kutkha éditions.

Étranges estrans, 2013, Les Armoricaines éditions.

77 poèmes et des poussières, 2012, éditions La Part Commune.

Drôle de bestiaire du dictionnaire, 2011, éditions Label LN, textes illustrés pour enfants.

Réjouissances d’hiver de A à Z, 2010, Les Armoricaines éditions.

Sous un ciel sans paupière, 2010, éditions La Part Commune. Prix Camille Le Mercier d’Erm Poésie 2011 de l’Association des écrivains bretons.

Drôle de bestiaire de la mer, 2006, éditions Label LN, textes illustrés pour enfants.

Puiser aux mondes, 2006, L’étagère étanche.

Livres d’artiste :

Derrière les portes du Ponant, poème avec peinture d’André Jolivet, 2015, Voltije éditions.

Douce garce, poèmes avec des peintures de Michel Remaud, 2014, Izella éditions.

La Lune pour six écus, poèmes sur des eaux-fortes de Jean-Yves André, 2011.

Même les amers sont fragiles (Fragments des carnets de Marjorie C.), prose avec des photographies de Jean-Pierre Blaise, 2011.

Rêves de pierre, poèmes sur des estampes de Jean-Pierre Blaise, livre d’artiste 2007 ; édition augmentée chez Label LN, 2008.

Traduction de l’anglais :

A Poem Decides / C’est le poème qui décide de Roy Eales, 2013, Blackbird-Pawel Editions (avec Paol Keineg)

On A Road To No End / Sur un route sans fin de Roy Eales, 2008, Blackbird-Pawel Editions

A également co-dirigé l’anthologie En Bretagne ici et là… 40 lieux 40 auteurs, 2008, éditions Keltia Graphic, et dirigé sa suite, l’anthologie Regards sur la Bretagne, 40 auteurs, 40 lieux, 2011, éditions des Montagnes Noires.

 

Contact :

Son site web : http://oliviercousin.blogspot.com

Contacter Olivier Cousin : cousin-o[@]orange.fr

DREAN Michel

Michel Dréan.

Michel Dréan.

Michel Dréan est né en 1963 à Guémené-sur-Scorff dans le Morbihan. Pour lui, l’écriture est une passion, un loisir dans lequel il trouve un équilibre. Il puise son inspiration dans l’actualité, dans son vécu et dans ses colères. Ses intrigues sont toujours imaginaires, mais il se documente beaucoup pour nourrir ses récits. Avec le roman noir comme genre de prédilection, il s’oriente volontiers vers le suspense, avec une touche d’humour. Grand lecteur, il a dévoré dans son enfance les aventures du club des Cinq et des Six compagnons, avant de découvrir les classiques avec Zola ou Barjavel, et de se plonger dans les univers de la SF, de la Beat Generation et des grands auteurs de polar français, nordiques et anglophones. Il aime aller à la rencontre de ses lecteurs et transmettre le goût de la lecture. « Un jour, un monsieur d’un certain âge est venu me remercier car l’un de mes bouquins avait redonné le goût de la lecture à son fils. Je crois que c’est pour ça au fond que l’on écrit », confie-t-il.

Sa bibliographie :

Yeun Ellez Blues Ploemeurtre le festival de cannes la belle de l'amoco cadiz Genèse Eternelle KéromansongePloemeurtre, éditions Blanc Silex 2004, réédition Chemin Faisant 2007.

Yeun Ellez Blues, éditions Chemin Faisant 2005.

Kéromansonge, éditions Chemin Faisant 2005.

La Lune dans le Kenavo, éditions du Barbu, 2008, réédition chez Chemin Faisant en juin 2012.

Genèse éternelle et autres brèves de contes noirs, éditions Chemin Faisant 2009.

Au Cœur du Léthé, éditions Pourquoi viens-tu si tard ?, 2011.

La belle de l’Amoco Cadiz, éditions Chemin Faisant, 2011.

Le Festival de Cannes, éditions Chemin Faisant, 2012.

La rupture d’Anne et Brice, éditions Chemin Faisant 2014.

Et un, et deux, et Groix… zéro, éditions La Gigouille 2014.

Le deuil du tigre, éditions Chemin Faisant, 2016.

 

Quelques articles de presse parus ci et là…

article 2Rupture.

Contact :

michel.drean208[@]orange.fr

BACK Maurane

Maurane Back img

Maurane Back

Jeune illustratrice, encore étudiante, l’art a toujours tenu une grande place dans son quotidien. Faute d’être chasseuse de dragon, « parce qu’il n’y avait pas de formation pour cela », elle s’est dirigée naturellement vers un domaine qui la fascinait : l’art. Au fil des rencontres, elle s’est rendu compte que c’était là sa voie.

Toutes les thématiques l’intéressent, de la vie quotidienne à un article scientifique, en passant par l’histoire, la philosophie ou la littérature. Curieuse de nature, les rencontres et les voyages influencent son travail.

Ses influences s’orientent vers Boulet, Guy Delisle et Gotlib, sans oublier Robin Hobb, qui est son auteur favori. Grande lectrice, elle dévore les livres où qu’elle soit.

En tant qu’illustratrice, elle aspire à être à la fois inspirante, créative et divertissante, que ses dessins parlent. « Ses cheveux, on dirait comme des petits nuages », lui a dit un jour une jeune lectrice à propos de son personnage Bigoulic. Voilà ce qu’elle aime : les retours quels qu’ils soient !

Bigoulic, par Maurane Back.

Bigoulic, par Maurane Back.

Sa bibliographie :

Bigoulic Tome 1 : Les bigoûts d’un ne sont pas les bigoûts de l’autre. Editions Chemin Faisant, février 2014.

– Bigoulic Tome 2 : Le Zerbeuh. Editions Chemin Faisant, octobre 2014.

– Douze. Ecrit par Franck de Raëve. Editions Chemin Faisant, décembre 2013.

Ses projets :

– Un troisième tome de Bigoulic, « Le bruit qui court ».

– Un carnet de voyage…

Quelques articles de presse parus ci et là…

MB Coupure-Ploemeur  MB 2014-12-23 Ouest france MB 2014-12 Télégramme

Contact :

  • Suivre l’actualité de Maurane Back sur Internet, via son tumblr : mauraneback.tumblr.com
  • Blog de Bigoulic : bigoulic.fr
  • Contacter Maurane Back : maurane.back[@]gmail.com